Accueil / Carroussel / Paris à l’offensive pour ses commerces – Par Pierre Hivernat

Paris à l’offensive pour ses commerces – Par Pierre Hivernat

Anne Hidalgo semble avoir mis le turbo sur de nombreux chantiers simultanément sachant qu’en fin de mandat, les temps politiques, administratifs et de communication rentrent parfois en conflits sévères avec la perception du citoyen. Parmi les taches difficiles, celle de conserver à la Capitale un tissu commercial équilibré, n’est pas la moindre. Rencontre avec Olivia Polski qui tient les crayons pour dessiner ce paysage en perpétuel mouvement.

C’était le 3 juillet 2013. On venait d’apprendre le parachutage de Nathalie Kosciusko-Morizet dans le 14ème pour les prochaines élections municipales. Olivia Polski, élue depuis 2008, lui adressait immédiatement un plan de l’arrondissement pour qu’elle se familiarise un peu avec son futur champ de mains à serrer. Ce n’est pourtant pas son genre à Olivia Polski, à s’énerver comme ça. Mais là, ça touchait plus l’éthique que la politique et il ne faut pas la chatouiller sur son idée de ce qu’est le travail de terrain. Anne Hidalgo lui a fixé une feuille de route chargée et elle s’y tient, sans mettre la forme avant le fond. Elle nous explique sa mission :

Un réseau de commerces variés et irriguant tous les quartiers
Parmi les outils dont s’est doté la Ville, certains sont devenus de puissants leviers de changement pour lutter contre la monoactivité qui menace certains quartiers et la survie des commerces de proximité, essentiels à la cohésion du tissu social. Explications :

Les Food Truck, une chance plutôt qu’une menace
Plusieurs grandes villes se sont heurtées à l’arrivée des Food Trucks, vus par certains restaurateurs comme une forme d’ubérisation de leur profession. Des villes comme Marseille ont même renoncé à traiter le dossier en leur interdisant toute installation un peu permanente sur l’espace public. La menace n’était pas mince à Paris et on se souvient encore de quelques rassemblements de ces camions devant la Gare de Lyon, sur un terrain appartenant à la SNCF et sur lequel, par principe, la Ville n’avait aucun pouvoir. A quelques jours de la deuxième édition de Street Food Temple au Carreau du Temple, on peut constater que la Ville a sérieusement pris le taureau par les cornes en régulant de manière assez maligne les contraintes de l’offre avec les désirs de la demande. Olivia Polski détaille :

Paris, la gastronomie à tous les coins de rue
Nous ne sommes pas tout à fait sûrs de suivre Olivia Polski sur tous les points qu’elle évoque, mais on ne peut reprocher à une élue d’être fière de sa Capitale et de la penser mondiale. Nous adhérons en revanche sur la richesse d’une ville qui, en dehors de la haute cuisine, produit une gastronomie pour tous, à travers ses marchés, ses producteurs et ses artisans de talent. Et pour la première fois, du 25 au 27 septembre avec Mangez Paris, la ville va jouer sa propre partition dans l’océan de la Fête de la Gastronomie. Commentaires :

Au total, même si toute cette politique ne peut se lire que complétée par celle menée en matière d’urbanisme et de logement, Olivia Polski laboure constamment le terrain, plante beaucoup de graines dont germent de nombreuses bonnes idées, le tout sans esbroufe et sans arrières pensées, une chose devenue trop rare en politique.

Pierre Hivernat – Mardi 15 septembre 2015

http://alimentation-generale.fr/politique/paris-a-loffensive-pour-ses-commerces

Un commentaire

  1. Excellents propos sur la gastronomie. Il faut effectivement défendre la qualité de la France et de Paris dans ce domaine. Très sensible à toutes les actions qui visent à promouvoir un renforcement de la qualité et de la professionnalisation des établissements de restauration à Paris et à sa périphérie. Et puis n’ayons pas peur d’être un peu « chauvin » alors même que Lyon revendique le statut de capitale mondiale de la gastronomie. Il nous faut toutefois ne pas perdre de vue que la tendance internationale est l’affirmation des pays de l’Europe du nord dans la concurrence sur le haut niveau, ce qui doit nous encourager à dynamiser nos initiatives de tous ordres.
    Christian Hervy, Maire honoraire de Chevilly-Larue (l’autre ville du MIN de Rungis).

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Champ manquant *

*

Scroll To Top